Immobilier résidentiel : une forte demande, un défi à relever

La démographie demeure importante à La Réunion. Elle soutient le développement économique autant qu’elle abonde une constante demande en logements. On estime à près de 9 000 par an le nombre de logements à construire pour environ 850 000 habitants. C’est, au regard du peuplement, 2 fois plus que la moyenne nationale. Une région comme Lyon Métropole par exemple en construit 7 500 par an pour 1,3 million d’habitants. Selon les projections de l’INSEE, l’île pourrait atteindre 1 million d’habitants en 2030 (vs 820 000 en 2012). Le défi est à relever et La Réunion dispose des savoir-faire et des entreprises pour les réaliser.
Vente ou location, logement social, intermédiaire ou privé, terrain à bâtir… Tous les segments de marché sont concernés.

Des incitations fiscales au service du mieux loger

Dès 1986 la loi de défiscalisation apporte une réponse à cette forte demande et contribue à loger les Réunionnais. Elle incite Réunionnais et Métropolitains à investir sur l’île dans des biens immobiliers à louer en proposant des abattements d’impôts. Différents dispositifs à l’attention des particuliers comme des entreprises se sont depuis succédés : Girardin, Scellier, Duflot… Si le dispositif en vigueur en 2014 permet une meilleure production de logement social, La Réunion connaît, à l’instar de la métropole, et suite aux Lois ALUR et Duflot DOM, un effondrement de la production de logements intermédiaires avec une raréfaction des investisseurs particuliers. Les professionnels du secteur, dont CBo Territoria, interviennent d’ailleurs au plus haut niveau pour inverser cette baisse et permettre de mieux répondre aux attentes des familles réunionnaises.

Les incitations financières permettent malgré tout l’aménagement de quartiers offrant une véritable mixité sociale. C’est particulièrement le cas dans la ville nouvelle de Beauséjour que développe en ce moment CBo Territoria dans le nord de l’île.

Immobilier professionnel : les attentes d’une économie active

Le dynamisme des PME/TPE et la croissance des emplois nets (3 000 à 5 000 emplois/an de 1990 à 2008) ont généré des besoins importants en immobilier professionnel. Le besoin de modernisation de l’outil de travail et l’encombrement des centres-villes ont repoussés les entreprises en périphérie.

Locaux d’activités, bureaux de toutes superficies, sièges de grandes entreprises ou d’administrations et services publics, ateliers, entrepôts, commerces… Le dynamisme et le professionnalisme des chefs d’entreprise de La Réunion est avéré, y compris à l’export. Il est parfois contraint par la difficulté à trouver des solutions d’expansion en raison de la rareté du foncier.

Par la qualité et la diversité de son foncier, mais également grâce à son savoir-faire étendu, CBo Territoria peut ainsi répondre à ces différents segments de marchés en créant des quartiers d’affaires et de nouveaux pôles d’activités au service du développement économique du territoire.