Les questions que vous vous posez sur La Réunion

 

La Réunion est loin de la métropole, comment s’y rendre, et sur place, pourrai-je me connecter au monde?

Plus de 20 vols par semaine, essentiellement de nuit, sont programmés vers la métropole, avec un décalage horaire facilement gérable de 2 ou 3 heures selon la saison. D’autres vols directs rallient l’Afrique du Sud, Madagascar, l'Inde, la Thaïlande, Mayotte, l’île Maurice, les Comores et les Seychelles…
Un câble sous-marin transocéanique relie également La Réunion au monde en la propulsant dans l’ère du très haut débit grâce à la fibre optique.
Deux opérateurs TV par satellite et plusieurs opérateurs de téléphonie proposent des offres totalement comparables à celles de métropole.

 


Quand on a des enfants, comment les scolariser, peuvent-ils faire des études supérieures sur l’île ?

L’île compte plus de 120 établissements secondaires (collèges et lycées), harmonieusement répartis sur le territoire des 24 communes.
L’enseignement supérieur pluridisciplinaire y est également très bien représenté avec les 2 antennes nord et sud de l’Université de La Réunion, intégré à un espace européen d’enseignement supérieur, une École supérieure d’Ingénieurs, une École de Gestion de Commerce, une École Supérieure d’Art. L’Université de La Réunion compte 12 000 étudiants ainsi que des classes préparatoires aux Grandes Écoles.

 

 


Quelles sont les activités culturelles à La Réunion ?

La culture réunionnaise est métissée, à l’image de sa population et de sa cuisine.
La production locale est dense (théâtre, musique, littérature) et l’île propose de nombreuses manifestations municipales ou régionales. Parmi les talents les plus connus, Gérald de Palmas, Daniel Waro, Ziskakan ou Alain Peters ont déjà franchi les océans. De même que les deux grands styles musicaux que sont le séga et le maloya.
La Réunion sait également accueillir des talents d’outre-mer et de nombreux artistes métropolitains s’y sont régulièrement produits, de Charles Aznavour à Stromae, au sein de l’une des quatre grandes salles dédiées.
Deux multiplexes (un troisième en projet) proposent les dernières productions du moment, offre que complètent plusieurs petites salles.
Différents musées agrémentent ce paysage, dont le musée Léon Dierx qui accueille une partie de la donation Vollard, célèbre marchand de tableau parisien né à La Réunion.


Quelle est la situation économique de l’île ?

Le paysage économique réunionnais est celui d’un pays développé, en termes de législation, pratique des affaires, productivité, technologies…Il s’inscrit dans la législation française et européenne (Région Ultra-Périphérique).
Le tertiaire est le principal moteur de l’économie insulaire avec la présence de grands groupes, de plusieurs sociétés cotées en bourse, d’une Technopole et d’un pôle de compétitivité (Qualitropic).
Le développement du tourisme est également une priorité pour l’île. Le territoire dispose de belles perspectives de croissance dans ce domaine et de grands projets d’aménagement touristiques sont à l’étude. La Réunion fait également partie des Iles Vanilles qui, avec l’île Maurice, Madagascar, les Seychelles, Les Comores et Mayotte offrent un choix de destinations varié et complémentaire au sein de la même zone.
L’agriculture et l’élevage se sont diversifiés et couvrent aujourd’hui 75 % des besoins de l’île en produits frais.
En dépit de son dynamisme (plus de 3 000 emplois dans des TPE/PME créés chaque année), La Réunion se bat toujours contre un taux de chômage qui touche près de 30 % de la population active.


Et en cas de problèmes de santé ?

La Réunion dispose des meilleurs équipements de standard européens, avec notamment deux antennes dans le nord et le sud d’un grand CHU.
On y trouve également un cyclotron, utilisé en recherche fondamentale et appliquée à la santé humaine, ainsi que de nombreux établissements de santé privés et publics, couvrant l’ensemble des disciplines.
La Réunion est d’ailleurs reconnue comme étant une plateforme régionale de premier plan, notamment vis-à-vis des pays voisins.

 

 



Y a-t-il souvent des cyclones à La Réunion ?

Deux saisons rythment l’année (fraîche et sèche/chaude et humide). La météo est globalement idéale sur l’ensemble de l’année, parfois ponctuée par le passage de tempêtes tropicales pouvant évoluer en cyclones tropicaux. Dans tous les cas, ils apportent de forts vents mais des pluies souvent bienfaitrices. Ces phénomènes sont irréguliers et ne se produisent pas chaque année. Le dernier en date est passé en janvier 2014 ; il n’a fait aucune victime et peu de dégâts.