CBo Territoria développe en ce moment sur près de 200 hectares différentes opérations d’aménagement.
En phase opérationnelle, elles assurent le potentiel de développement du Groupe.

Nos quartiers à vivre
Nos quartiers d'affaires
Autres réalisations emblématiques
Nos projets touristiques

Nos quartiers à vivre

La cocoteraie Etang Saint Paul

CBo Territoria réalise des quartiers à vivre, majoritairement en promotion immobilière, sur des sites particulièrement bien situés. De Beauséjour à Sainte-Marie, Cocoteraie, Marie-Case, Mont Roquefeuil, Vert Lagon à Saint-Paul, Roche Café à Saint-Leu ou Jardins d’Ugo et Cap Austral à Saint-Pierre, ils offrent des cadres de vie toujours en harmonie avec les attentes des habitants.

Pour tous les publics, les programmes immobiliers de CBo Habitat se développent principalement dans les secteurs des loyers libres et intermédiaires mais intègrent aussi une part de logements sociaux (20 à 40%). Ils sont loués ou vendus, en fonction des demandes du marché. 

 

Des engagements fermes

Beauséjour Village commercial

Chaque programme est conçu dans le strict respect d’une charte de qualité concernant notamment l’équipement des logements, les finitions, les parkings, la qualité des espaces verts, la sécurité...

De plus, CBo Habitat s’inscrit résolument dans une démarche de développement durable, notamment par la systématisation des chauffe-eau solaires, le choix des meilleurs matériaux et la conception bioclimatique de ses logements, favorisant ainsi les économies d’énergie.

CBo Habitat s’engage également en matière de coût global et d’optimisation des charges.

 

  • Jardins d’Ugo / Cap Austral
    • Jardins d’Ugo

      On l’appelle le village urbain : 8 500 m2 de bureaux et commerces côtoient 139 appartements dans cet ensemble de centre ville facile d’accès

    • Cap Austral

      De premiers commerces et 50 appartements autour de l’ancienne usine réhabilitée préfigurent du devenir de ce quartier qui devrait bientôt accueillir 2 000 habitants

  • Roche Café
    • Roche Café

      Avec un panorama sur l’océan Indien, ces parcelles prêtes à construire sont à proximité de la zone balnéaire et du tout nouveau parc d’activité économique du Portail

  • Mont Roquefeuil / Vert Lagon
    • Mont Roquefeuil

      Plus de 1 000 logements sur 46 hectares dominant l’océan Indien bénéficient ici de nombreux services et commerces

    • Vert Lagon

      Parc paysager, practice de golf et superbe vue mer profitent aux occupants des 280 logements réalisés ici sur 9 hectares

  • La Cocoteraie / Marie Case
    • La Cocoteraie

      En bordure d’océan Indien, c’est la première  grande réalisation de CBo Territoria, pour environ 400 logements sur 10 hectares

    • Marie Caze

      En cours de réalisation, ce quartier de 30 hectares accueillera près de 3 000 habitants d’ici 2020

  • Beauséjour
    • Beauséjour

      Sur près de 80 hectares, cette nouvelle ville réalisée par CBo Territoria sort de terre sous nos yeux et comptera bientôt 8 000 habitants 

Les Portes de Beauséjour : standing avec vue panoramique

213 appartements du T2 au T5

Réalisation ambitieuse et innovante, « Les Portes de Beauséjour » est un programme qui, dominant la baie de Saint-Denis, marque l’entrée dans la nouvelle ville de Beauséjour à Sainte-Marie.
Pour un confort économe en énergie, les cinq résidences des portes de Beauséjour conjuguent des principes bioclimatiques inspirés par la tradition créole, une ventilation naturelle et la valorisation de plantes endémiques. Sécurisées, ces résidences de standing avec ascenseur surplombant le parc, le jardin botanique et la baie de Saint-Denis sont réalisées selon un concept de maîtrise de l’énergie et de l’eau.

  • Beauséjour Les Portes 2011
  • Beauséjour Les Portes 2012
  • Beauséjour Les Portes 2013
  • Beauséjour Les Portes 2013

Villas Libertalia : la résidence nature

32 villas T4 et T5

Ces villas d’architectes en bordure d’océan Indien et de l’Etang Saint-Paul s’étendent dans un environnement sport et nature unique au cœur d’une cocoteraie. Dans ce nouveau quartier de Saint-Paul créé par CBo Territoria, la priorité est donnée aux déplacements doux : un sentier piéton et cycliste permet même de rejoindre le centre ville à l’écart du trafic automobile.
De conception bioclimatique, ces villas sont toutes équipées de chauffe eau solaire, et disposent d’une ventilation traversante permettant de réduire le recours à la climatisation. Certaines bénéficient de prestations haut de gamme, tel un jacuzzi.

  • La cocoteraie travaux 2008
  • La cocoteraie Libertalia 2009
  • La cocoteraie Libertalia 2007
  • La cocoteraie Libertalia 2007

Résidence Les Bambous : vous avez dit social ?

53 appartements T2 au T5

La résidence  « Les Bambous » ressemble à un hameau de grandes maisons nichées au milieu de la verdure. Rien ne laisse deviner ici une opération de logements locatifs très sociaux.
Figure de proue marquant l’entrée nord-ouest de la nouvelle ville de Beauséjour réalisée par CBo Territoria, « Les Bambous » est l’une des premières résidences livrées sur la nouvelle ville.
CBo Territoria a réussi son pari : « réaliser un programme de qualité sans marqueur social », à l’instar de tous les programmes sociaux intégrés par le Groupe à ses opérations résidentielles. Une esthétique contemporaine et une habile mixité de matériaux confèrent à cet ensemble l’allure d’un habitat de standing. Les appartements sont discrètement insérés dans un tissu pavillonnaire.

  • Beauséjour Les Bambous 2011
  • Beauséjour Les Bambous 2012
  • Beauséjour Les Bambous 2012
  • Beauséjour Les Bambous 2012

Les Jardins d’Ugo : le village urbain

139 appartements T1 au T5

La qualité de vie et l’esprit d’un village alliés au dynamisme de la ville : voilà en une phrase la philosophie des « Jardins d’Ugo ». Trois environnements distincts se côtoient dans un ensemble paysager unique permettant un réel échange entre les résidents, les personnes qui y travaillent ou celles venant faire du shopping.
« Les Jardins d’Ugo » accueillent ainsi 139 appartements de standing, 8 500 m² de commerces, services de proximité et bureaux. Cette diversité s’organise autour de deux patios spacieux et végétalisés, à 600 mètres de la mer et à 1 km de l’hyper-centre.
 

  • Les Jardins d'Ugo 2011
  • Les Jardins d'Ugo 2011
  • Les Jardins d'Ugo 2013
  • Les Jardins d'Ugo 2014

Nos quartiers d'affaires

CBo Territoria répond à la demande du marché et créé de nouvelles zones d’activité économiques et des quartiers d’affaires en réhabilitant notamment ses anciennes usines sucrières.

Au 31 décembre 2013, ce sont plus de 85 000 m2 de locaux d’activité (bureaux, entrepôts, comerces, ateliers…) déjà en service. Près de 100 000 sont en projet sur les années à venir à Sainte-Marie (La Mare qui abrite notre siège ou Beauséjour), Saint-Paul (Savanna, Trapèze) ou Saint-Pierre (Grands-Bois, Ugo, Technopole).

L’opération phare du Portail à Saint-Leu voit en 2014 la livraison d'un centre commercial et d'une galerie marchande (près de 8 000 m²), parmi les plus importants de l’île, à l'enseigne E.Leclerc. Sur 30 hectares, ce nouveau spot économique de l’ouest propose logements, bureaux, commerces, entrepôts, ateliers… et regroupe de grandes enseignes.

 

  • Beauséjour / La Mare
    • Beauséjour

      Plus de 50 000 m2 de commerces et bureaux dans cette cette nouvelle ville réalisée par CBo Territoria, qui sort de terre sous nos yeux et comptera bientôt 8 000 habitants 

    • La Mare

      A proximité de Saint-Denis, ce quartier d’affaires de 20 000 m² (30  000 à terme) héberge le propre siège de notre Groupe, aux côtés d’enseignes de  renom comme Groupama, Sorefi, Air Austral, Pôle Emploi, AG2R…

  • La Balance / Les grands Foudres
    • Savana

      Pour permettre aux chefs d’entreprise d’installer ou de développer leur activité hors des parcours habituels de Saint-Denis et du Port avec près de 15 000 m² aujourd’hui (25 000 demain) pour une quarantaine d’entreprises et des enseignes de renom comme, le Tribunal d’Instance, le comité de tourisme de la Réunion (IRT),  Colgate Palmolive…

  • Trapèze
    • Trapèze

      Ou comment insérer de l’activité économique en zone urbaine en lui permettant de s’épanouir sur des sites nouveaux, à fort potentiel de développement : 15 000 m2 sur 4 hectares

  • Le portail
    • Le Portail

      30 hectares nouvellement dédiés à l’activité économique : autour du plus grand centre commercial E.Leclerc de La Réunion et de son retail park, on retrouve des pôles tertiaire, logistique, artisanal, services…

  • Les jardins d'Hugo / Cap Austral
    • Jardins d’Ugo

      On l’appelle le village urbain : 8 500 m2 de bureaux et commerces côtoient 139 appartements dans cet ensemble de centre ville facile d’accès

    • Cap Austral

      De premiers commerces et 50 appartements autour de l’ancienne usine réhabilitée préfigurent du devenir de ce quartier qui devrait bientôt accueillir 2 000 habitants

Quartier d’Affaires La Mare : la bonne adresse

On est au Nord de l’île, à Sainte-Marie, sur le site reconverti de l’ancienne usine sucrière de La Mare, très facile d’accès, à quelques minutes de l’aéroport, de la capitale administrative et économique via la quatre voies. Ici, CBo Entreprise a réhabilité ce site industriel historique en un quartier d’affaires de 20 000 m² (à terme 30 000).

Le Groupe y a d’ailleurs son propre siège, aux côtés d’enseignes de renom : Groupama, Sorefi, Air Austral, Pôle Emploi, AG2R…

A quelques minutes également, Beauséjour, la nouvelle ville durable que CBo Territoria fait actuellement sortir de terre : ses futurs 8 000 habitants et 50 000 m² de commerces, bureaux et équipements.

En savoir plus ?

Quartier d’affaires la mare

Un vivier d’entreprises
Ce regroupement d’entreprises constitue le bassin d’activité majeur sur le nord. C’est en effet à plus de 100 sociétés que CBo Entreprise offre l’opportunité de s’installer, aux côtés des 240 existantes qui y ont élu domicile. Ainsi, le secteur de La Mare constitue à lui seul une véritable zone de chalandise et de business. On y retrouve Groupama, Air Austral, Nextira One, la SOREFI, Pôle Emploi… Répartis sur de nombreux bâtiments, les 20  000 m² de bureaux livrés proposent des superficies variables. La plupart des bâtiments sont couverts de panneaux photovoltaïques, pour une puissance de 800 MWc, soit la consommation électrique de 240 foyers. Ce quartier d’affaires offrira à terme une capacité d’accueil de près de 2 000 personnes. Employés ou visiteurs, le site dispose de très nombreuses places de stationnement. A terme, ce sont 30 000 m² qui seront réalisés.

Un quartier d’affaires… et de vie
La marque de fabrique des quartiers réalisés par CBo Entreprise est leur convivialité. A La Mare, on trouve déjà des services des restaurants, des services dont une crèche. Tout pour permettre de limiter les déplacements. A deux pas, le plus grand centre commercial de l’île, le parcours de santé longeant l’océan, pour faire de l’exercice après une journée de travail.

Un peu d’histoire
Dès 1815, la canne à sucre prend une place importante dans l’histoire de la Réunion. Très vite, des améliorations et des innovations techniques vont permettre à cette industrie de se développer et de gagner du terrain au détriment des autres cultures.
Parallèlement, le développement de techniques nouvelles entraîne la disparition de petites sucreries (189 en 1830, une soixantaine fin XIXème, 14 en 1935).
Aujourd’hui, seuls existent les deux entités industrielles de Bois Rouge dans le Nord Est et du Gol dans le Sud Ouest.
Elles traitent dans les meilleures conditions plus de 2 millions de tonnes de cannes.

Le quartier de La Mare a vu le jour à la fin du XVIIème siècle. Progressivement, la culture de la canne y supplante celle du café.

Construite en 1830, l’usine est l’une des 189 présentes sur l’île. D’abord modeste, elle gagne de l’importance pour devenir la plus performante en 1950. Puis La Mare connaît des années difficiles et 1980 est reconnue comme la campagne sucrière la plus médiocre depuis longtemps. La fermeture est inéluctable et l’entreprise met en œuvre un plan de réinsertion des employés.

Les Cuves de La Mare 1 & 2

Cette opération met en service 7 000 m² (10 000 à terme) de plateaux aménageables, répartis sur 2 bâtiments, sur des plateaux libres et aménageables (modulables à partir de 90 m²). L’originalité de l’opération consiste en la conservation de l’héritage historique des lieux  : alignement des anciennes bâtisses conservé, réutilisation des pierres de taille et d’anciennes constructions. On note aussi une utilisation de panneaux photovoltaïques, et la grande attention portée à l’isolation et l’exposition des façades.

Nombreux stationnements.

Le Moulin
5 600 m² de bureaux dont la moitié vendus à Groupama – programme livré en octobre 2005.

La Turbine
4 000 m² de bureaux avec des locataires prestigieux tels que SOREFI REUNIBAIL, l’ARGGP, l’ANPE… - programme livré en décembre 2007.

Les Figuiers
1 300 m² en location, entièrement occupés et 800 m² vendus – programme livrés en septembre 2005.

La Boutique
Près de 1 000 m², entièrement occupés - programme livré en juin 2006.

  • Quartier de la Mare
  • Quartier de la Mare
  • Quartier de la Mare
  • Quartier de la Mare vue aérienne

Quartier d’Affaires Savanna : cap à l’ouest

Saint-Paul, côte ouest de l’île : CBo Entreprise a conçu un second quartier d’affaires, sur une ancienne friche industrielle.

Il s’agit de permettre aux chefs d’entreprise d’installer ou de développer leur activité hors des parcours habituels de Saint Denis et du Port. Près de 15 000 m² aujourd’hui (20 000 d’ici 2016) pour une quarantaine d’entreprises : une taille critique qui témoigne d’une volonté de créer un terrain d’échanges et d’affaires, offrant de réelles perspectives de progression et de développement. Un environnement idéal : l’accès est immédiat depuis la 2 x 2 voies qui place Savanna à 20 mn de Saint-Denis. Les places de stationnement sont nombreuses.
Un quartier d’affaire… et de vie : plus qu’un lieu de travail, un centre de vie prend forme. En effet, afin de limiter les déplacements des personnes travaillant sur place, le site accueille également des professionnels de la restauration, des services bancaires, un bureau de poste, une pharmacie, un pôle médical de qualité autour d’enseignes de renom comme l’IRT (comité de tourisme de La Réunion), le Tribunal d’Instance, le Service Départemental d’Incendie et de Secours, Colgate Palmolive…

 

En savoir plus ?

Quartier d’affaires savanna

Idéalement situé, ce quartier d’affaires est à deux pas du centre commercial, du cinéma multiplexe de Cambaie, d’infrastructures sportives et de loisirs mais aussi de La Cocoteraie Etang Saint-Paul, un quartier à vivre réalisé par CBo Habitat situé entre étang et océan : une occasion d’habiter prés de son lieu de travail pour limiter ses déplacements.

Un peu d’histoire
L’usine de Savanna date du début du XIXème siècle. Rapidement sur le site se développe également une distillerie.
Dans les années 1980, l’usine broie à elle seule 250 000 tonnes (soit le 8ème de ce que broie La Réunion de nos jours). Mais il en faudrait presque le double pour qu’elle soit rentable. Les Sucreries de Bourbon sont amenées à proposer un plan de restructuration et ferment l’usine en 1986, réinsérant la quasi-totalité des personnels.
Aujourd’hui seules existent les 2 entités industrielles de Bois-Rouge dans le Nord-Est et du Gol dans le Sud-Ouest. Elles traitent dans les meilleures conditions plus de 2 millions tonnes de cannes chaque année.

Le Quartier d’Affaires de Savanna se compose à ce jour de :

Maison Blanche
5 300 m² de bureaux, dont plus de la moitié en location - programme livré en décembre 2006.

Cap Savanna
2 200 m² de bureaux - programme livré en juillet 2007.

La Balance
5 000 m² de bureaux et locaux commerciaux, dont un centre médical - programme livré en juin 2011.

La Balance 2  
3 700m² de bureaux et locaux commerciaux - livraison programmée en 2015.

  • Quartier d’Affaires Savanna
  • Quartier d’Affaires Savanna
  • Quartier d’Affaires Savanna

Parc d’activité du Portail : le nouveau spot économique de l’ouest

A Saint-Leu, le Parc d’activité du Portail s’étend sur 30 hectares. Cette nouvelle zone d’activité économique est directement connectée à la Route des Tamarins, 4 voies express qui relient le nord au sud de l’île. Multi activités (logistique, commerce, tertiaire, artisanat, services…), il offre aux entrepreneurs réunionnais la possibilité de développer leur activité sur une forte zone de chalandise, faiblement dotée en équipements commerciaux.

Déjà livrés : le plus grand hypermarché Leclerc de La Réunion et sa galerie marchande pour une surface de vente totale de près de 8 000 m², 1 500 m² de bureaux, (en partie à Pôle Emploi), une jardinerie GammVert, une station service Shell, et fin 2014, un Retail Park de 4 000 m², un restaurant Quick, une centaine de logements.
Pour les années 2015 et suivantes : 4 500 m² de bureaux, l’entrepôt du Groupe Soredip sur 6 000 m²…
Au total près de 35 000 m² qui seront conservés en patrimoine par notre Groupe, faisant basculer son activité de Foncière dans une nouvelle dimension.

Imaginer de nouvelles zones de développement économique fait ainsi partie des priorités de notre Groupe, ce qui le pose durablement en partenaire de l’aménagement du territoire et de la vie économique.

  • Parc d’activité du Portail
  • Parc d’activité du Portail
  • Parc d’activité du Portail
  • Parc d’activité du Portail

L’art du sur-mesure

Certaines entreprises souhaitent réaliser un projet immobilier particulier, mais sans en être propriétaire : CBo Entreprise est alors investisseur pour de grands comptes désireux d’externaliser leurs actifs, soit sur ses propres terrains, soit par le biais d’acquisitions foncières particulièrement bien situées.

Deux opérations majeures en témoignent  :

  • la concession multimarques CMM Automobiles réalisée en 2007 pour le Groupe CFAO à Saint-Denis
  • le show-room livré en 2009 à SOREPRO, filiale du Groupe VM Matériaux, à l’entrée du Quartier d’Affaires La Mare à Sainte-Marie.

Chaque opération est menée dans le strict respect de fermes engagements : délais de livraison, qualité de l’adresse, accessibilité et stationnement, flexibilité des surfaces louées, présence de services aux entreprises (restauration, services bancaires, …), approche globale du coût des surfaces louées (loyers plus charges).

  • Horszac
  • Horszac
  • Quartier de la Mare SOREPRO
  • Quartier de la Mare SOREPRO

Autres réalisations emblématiques

 

  • CAF / Concession Auto Multimarque / Sorepro
    • Siège régional de la CAF

      Siège régional de la Caisse Nationale d‘Allocations Familiales livré en 2013 : réalisation de 9  000 m2 sur 4 niveaux et 300 places de parking en sous-sol et une crèche, conservée en patrimoine

    • Concession Auto Multi marque

      Concession multimarques CMM Automobiles livrée en 2007 pour le Groupe CFAO à Saint-Denis : réalisation de 13 000 m2 de surface de vente et garage automobile, conservée en patrimoine

    • VM MATERIAUX

      Showroom et entrepôt SOREPRO livré en 2009 pour le groupe VM Matériaux : une réalisation de 3 000 m2 à la toiture entièrement équipée de panneaux photovoltaïques, conservée en patrimoine.

  • DomusVi
    • DomusVI

      Une résidence personnes âgées, réalisée en promotion et livrée en 2011 au groupe DomusVi, première entreprise française de services aux ainés : une réalisation médicalisée qui accueille 130 personnes autonomes ou dépendantes, pour un niveau de prestations 3 étoiles

  • Grand Bois
    • Grand Bois

      Quartier de l’ancienne usine de Grand Bois
      De premiers commerces et 50 appartements autour de l’ancienne usine réhabilitée préfigurent du devenir de ce quartier qui devrait bientôt accueillir 2 000 habitants

Siège régional de la Caisse d’Allocations Familiales à Beauséjour

Cette opération de promotion immobilière a vu la livraison en 2013 d’un bâtiment de 200 m² sur 4 niveaux et 300 places de parking en sous-sol, pour accueillir 380 salariés et les allocataires de la CAF. Il comprend également une crèche de 600 m² tant pour le confort de vie des employés que celui des habitants de Beauséjour.

  • Beauséjour CAF
  • Beauséjour CAF
  • Beauséjour CAF
  • Beauséjour CAF

Grands Bois à Saint-Pierre

C’est après La Mare et Savanna la troisième ancienne usine sucrière que CBo Territoria a ici réhabilité en 2012. Logements, commerces et équipements publics s’organisent autour de l’ancienne friche industrielle au cœur de la ZAC Cap Austral développée par CBo Territoria, et qui accueillera 2 000 nouveaux habitants à terme.

  • Cap Austral
  • Cap Austral
  • Cap Austral
  • Cap Austral

Le Trapèze à Saint-Gilles

Ou comment insérer de l’activité économique en zone urbaine en lui permettant de s’épanouir sur des sites nouveaux, à fort potentiel de développement… C’est aussi une des ambitions de CBo Entreprise. Elle se réalise au travers de quelques projets sur mesure, comme Le Trapèze Mont Roquefeuil (15 000 m² sur 4 hectares), qui apporte une réponse à la forme d’entrave pour le développement des activités artisanales et commerciales qu’entraîne la saturation des centres villes.

  • Le Trapèze Mont Roquefeuil
  • Le Trapèze Mont Roquefeuil
  • Le Trapèze Mont Roquefeuil
  • Le Trapèze Mont Roquefeuil

Résidence personnes âgées à Saint-Gilles

Elle a été réalisée en 2011 par CBo Territoria pour le groupe DomusVi, première entreprise française de services aux ainés. L’établissement accueille en chambre individuelle, cent trente personnes autonomes ou dépendantes. Les prestations offertes sont d’un niveau 3 étoiles.

  • Résidence personnes âgées à Saint-Gilles
  • Résidence personnes âgées à Saint-Gilles
  • Résidence personnes âgées à Saint-Gilles
  • Résidence personnes âgées à Saint-Gilles

Nos projets touristiques

« Il faut faire exister la destination Réunion sur la carte mondiale du tourisme »

Entretien avec Eric Wuillai, Pdg de CBo Territoria

Promoteur, Foncière… et maintenant le tourisme. Pourquoi ce choix ?

L’importance de nos réserves foncières, 3 000 hectares, fait de CBo Territoria le premier aménageur privé de La Réunion. Sur une partie de ces terrains aménagés et rendus constructibles, nous développons depuis 10 ans des opérations d’immobiliers résidentiel et professionnel, toujours en collaboration avec les collectivités locales.

En nous préoccupant du développement touristique, nous jouons parfaitement notre rôle d’aménageur ! Le fait de posséder près de 1 000 hectares, au cœur du secteur balnéaire, nous confère une certaine responsabilité, en terme d’aménagement du territoire.

Nos terrains sont particulièrement bien situés, ils dominent l’océan et sont légèrement en retrait de la côte. Cela présente un double avantage qui nous permet de travailler à l’élaboration d’un projet d’envergure qui :

  • soulagerait la pression sur un lagon déjà très sollicité,
  • s’appuierait sur les fondamentaux de La Réunion que sont la nature et la découverte,
  • répondrait aux attentes d’une clientèle qualitative et quantitative.

Qu’est-ce qui vous motive à relever ce défi ?

Figurant parmi les priorités régionales, le développement touristique représente une vraie opportunité pour notre île : création de valeur, d’emplois... Pour autant, La Réunion n’existe pas véritablement sur la carte mondiale des destinations phares aujourd’hui, en dépit de ses atouts exceptionnels. Je rappelle que La Réunion est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco pour « Ses pitons, cirques et remparts » et qu’elle dispose d’un Parc national. L’offre actuelle, bien que de qualité, ne peut suffire à atteindre cet objectif de séduction d’une clientèle de masse.

Pour amener le territoire à accroître sa visibilité internationale, renforcer son attractivité et générer un tourisme quantitatif, notre ambition sur ce projet est de :

  • mettre nos terrains - de superficie significative et particulièrement bien situés et sans porter atteinte à la zone de culture cannière à proximité – ainsi que notre savoir-faire d’aménageur, au service d’un projet d’envergure,
  • confier l’exploitation à un acteur de renommée internationale, et nous sommes en discussion,
  • et de créer une offre d’ampleur pour une clientèle large et variée, tant locale qu’extérieure, visant à redonner du souffle à la destination Réunion qui, malgré ses atouts, peine à s’imposer face à la concurrence.

Si l’on veut optimiser le coût du billet d'avion pour le touriste, il faut être capable d’offrir « un package touristique » de qualité. Ce ne sont pas les avions qui limitent les passagers, les compagnies suivront si le marché se développe.

Présentez-nous les grandes lignes du projet.

CBo Territoria entend ici privilégier les fondamentaux du tourisme moderne avec une approche « parcours client ». Pour satisfaire une multitude de besoins et répondre aux attentes des touristes, tant extérieurs que réunionnais d’ailleurs, nous travaillons sur 3 axes :

  • un resort, avec une gamme élargie d’hébergement, une offre de restauration variée, du snack au gastronomique
    … et parce que l’hébergement seul ne suffit pas à rendre un projet attractif :
  • un aquaparc de dimension internationale
  • un concept « découverte », avec un jardin botanique d’aventure, parcours d’initiation ludique aux merveilles de la nature tropicale,

… l’ensemble étant à proximité immédiate d’une palette existante et variée d’activités nautiques, de randonnées, de VTT ou encore le très beau parcours 18 trous du Golf du Bassin Bleu.

Hébergement variés et de qualité, et donc aussi loisirs, découverte, restauration, shopping, sport et nature, divertissements : autant d’éléments qu’un projet touristique doit aujourd’hui être en mesure de proposer. Au total une offre qui devra séduire une clientèle locale et extérieure nombreuse, qui sera également une nouvelle clientèle pour l’ensemble des prestataires existants, de l’école de plongée au loueur de voiture, du club de parapente aux circuits de cannyonning…

Contrairement aux autres destinations qui se concentrent sur le « pieds dans l’eau », CBo Territoria entend développer ici une alternative exemplaire en terme de développement durable ayant pour slogan  « les yeux dans le bleu ».

Quel public visez-vous avec ce projet ? 


C'est un projet qui s’inscrit pleinement dans le programme « île verte » et qui répond aux aspirations des Réunionnais et des touristes. A qui prioritairement ? Le touriste européen, de l’Europe du Nord notamment. Ces touristes sont plus exigeants sur la qualité de l’offre nature que sur le prix du billet d'avion ! Puis, se préparer pour les pays émergents, la Chine et l'Inde. Il ne faut pas oublier le Réunionnais qui sera ravi de passer des vacances sur son île, dans un univers nature, entièrement desservi par des modes de circulations piétons, vélos… avec tous les équipements de loisirs et de restauration à proximité. Ce que nous voulons pour ces visiteurs, c’est leur en mettre plein les yeux, leur faire découvrir les saveurs créoles, leur faire faire le plein d’émotions !

En quoi le développement durable est-il au cœur du projet ?

Cette opération devra être la référence en termes de tourisme durable, la vitrine de la Réunion « île verte » et permettre de desserrer la pression sur le lagon en valorisant et aménageant l’arrière plage. En premier lieu, nous entendons privilégier sur la zone les déplacements doux  (piétons, vélos, voiturettes électriques…). L’hébergement devra être intégré dans un écrin de nature et être la vitrine de notre habitat tropical traditionnel conçu en bâtiments basse consommation. Les déplacements pour la découverte de nos richesses intérieures devront être organisés afin d’en réduire l’impact bilan carbone. Limiter les déplacements inutiles, c’est offrir un maximum d’activités à proximité mais aussi ouvrir le touriste sur notre culture, notre terroir, nos valeurs.

Le développement durable ce n'est pas un effet de mode, mais une nécessité pour l'avenir de notre île tout particulièrement. Nous serons un million dans 20 ans !

Prochaines étapes ?

Un projet de cette envergure ne se monte pas seul. C’est l’ensemble des acteurs qu’il nous faut mobiliser autour de cet outil au service du développement touristique du territoire : les institutionnels, les professionnels, l’Etat…

Il ne s’agit pas de prendre la clientèle touristique actuelle et de l’orienter vers ce projet mais bien au contraire de créer et développer de nouveaux flux touristiques de l’ordre de 40 000 nouveaux touristes par an. C’est la raison pour laquelle nous n’envisageons pas de développer ce projet sans un exploitant de dimension international qui sécurise la commercialisation et qui mette La Réunion « ON THE MAP ». Nous nous y attelons mais cela ne suffira pas. Il s’agit également de constituer un tour de table investisseurs et financeurs pour réaliser le montage financier car on parle ici de 150 à 200 M€.

Notre objectif est de mener à terme ce projet dans les 5 à 10 ans.

NOTRE PROJET TOURISTIQUE EN CHIFFRES

  • sur 70 hectares dominant l’océan Indien
  • environ 20 hectares de bâtis
  • 1 700 lits portés ensuite à 2 700
  • environ 40 000 touristes par an
  • ​entre 150 et 200 M€ d’investissements
  • près de 1 500 emplois par an sur 3 ans en phase chantier
  • 200 emplois directs en phase exploitation et 200 emplois indirects induits
  • ​des retombées positives pour l’ensemble des acteurs du tourisme déjà en place